3 semaines auparavant

Le Monde de Satyavir

Merci à Bhû pour son travail. www.youtube.com/channel/UCDQ1... Découvrez la nouvelle édition augmentée de « L'être contre l'avoir » : bit.ly/2... ... Voir plusVoir moins

Video image

Commenter sur Facebook

1 mois auparavant

Le Monde de Satyavir

Aufhebung
« Ce que Marx, Debord et les tous groupes radicaux nous ont appris dans les luttes de classes offensives contre l’état, contre l’argent : c’est que tout s’inscrit toujours en négatif des apparences. Il y a un concept terriblement fade mais séducteur en apparence qui est celui de la désinformation.

Le concept de désinformation laisserait croire que les médias nous informent mal parce qu’il y a des ratés mécaniques, parce qu’il y a des pressions politiques, parce qu’il y a des censures qui viennent dire que... (…) Non : Orwell, Marx et Debord disent « Les médias disent le faux par essence ».

Il ne s’agit pas de construire du contre médiatique. Il s’agit de comprendre que le média n’est pas un pouvoir qui circule. Dans le crétinisme universitaire à un moment donné on a créé l’idée d’un quatrième pouvoir ; Non : les médias ne sont pas un pouvoir. Les médias sont une déjection intestinale du pouvoir marchand. Ce sont des immanences du pouvoir de la marchandise.

Il n’y a pas d’autonomie médiatique. L’autonomie médiatique est consubstantielle au fétichisme marchand dans sa marche en avant. « Contre cette merde de l’économie politique » disait Marx, il faut attaquer le substrat originaire de cette production industrielle qui est le fétichisme de la marchandise. Il faut commencer à comprendre que : à partir du moment ou un média parle : c’est le faux. A partir du moment ou la censure s’organise : c’est le faux. À partir du moment ou le pouvoir parle : c’est le faux.

Que ce soit sur le 11 septembre, que ce soit sur les migrants, que ce soit sur la pollution que ce soit sur le terrorisme; : A partir du moment ou le pouvoir de la marchandise parle : c’est la mise en orchestration du faux. Le début de l’intelligence humaine en radicalité de profondeur, c’est de comprendre que le faux est consubstantiel à toutes les vérités officielles du pouvoir démocratique de la tyrannie de la valeur. Etre un homme d’intelligence c’est comprendre que la vérité s’inscrit toujours en négatif des apparences. »

Francis Cousin - Extrait d'un interview pour l'agence info libre

« En dernière analyse, ce n'est ni le talent ni l'absence de talent, ni même l'industrie cinématographique ou la publicité, c'est le besoin qu'on a d'elle qui crée la star. C'est la misère du besoin, c'est la vie morne et anonyme qui voudrait s'élargir aux dimensions de la vie de cinéma. La vie imaginaire de l'écran est le produit de ce besoin réel.
La star est la projection de ce besoin.

Les images des entr'actes conviennent mieux que toutes les autres pour évoquer un entr'acte de la vie.
Pour décrire effectivement cette époque il faudrait sans doute montrer beaucoup d'autres choses. Mais à quoi bon ? Il faudrait plutôt comprendre la totalité de ce qui s'est fait ; ce qui reste à faire. Et non ajouter d'autres ruines au vieux monde du spectacle et des souvenirs. »

Guy Debord, Sur le passage de quelques personnes à travers une assez courte unité de temps, 1959

« [...] n’est-ce pas l’impudence de la sottise et de l’hypocrisie que se faire passer pour le défenseur d’une plus grande liberté de mouvement de la presse alors que l’on affirme sentencieusement que la presse roulerait instantanément dans le ruisseau, si deux gendarmes ne la soutenaient. »

Karl Marx, L’éditorial du n° 179 de la « Gazette de Cologne », 1842

« L'ignorance c'est la force.
[...] les films, le football, la bière et, surtout, le jeu, formaient tout leur horizon et comblaient leurs esprits.
Les garder sous contrôle n’était pas difficile. »

George Orwell, 1984, 1948...
... Voir plusVoir moins

1 mois auparavant

Le Monde de Satyavir

How would a city engage with the needs of the future? Would it only look at buildings, technology or the environment? Or would it start with humanity, educat... ... Voir plusVoir moins

Video image

Commenter sur Facebook

1 mois auparavant

Le Monde de Satyavir

Au-delà du divertissement facebookéen, cette petite vidéo pointe quelque chose d’important: le caractère conditionné et conditionnant de la spiritualité actuelle qui frise parfois la caricature.

Sandrine HK
Pour commencer cette semaine sur une note joyeuse, dans mes archives, cette petite vidéo humoristique, véritable cours de langage spirituel. Âmis de l'humour et de l'auto-dérision bonjour ! Ou devrais-je dire Namaste ! Je vous invite à completer la liste en commentaire si le coeur vous en dit. Je vous souhaite une "belle" semaine 🙂

Retrouvez-moi sur
Youtube : www.youtube.com/channel/UCtnucjzSu9KdCDI-8Bz_tIw?view_as=subscriber
Instagram : www.instagram.com/sandrine.hk/
Blog : www.sandrinehk.com
... Voir plusVoir moins

1 mois auparavant

Le Monde de Satyavir

Interesting! Voici les stat’ de mes pages Facebook concernant les proportions d’hommes et de femmes dans la nouvelle culture:

Les évolutionnaires: 64% de femmes
Communauté des évolutionnaires: 60% de femmes.
Maison des évolutionnaires: 74% de femmes.
Auroville m'appelle: 74,9% de femmes
Journalisme Constructif: 49% de femmes
Spiritualité TV: 79% de femmes
Philosophie TV: 27% de femmes
Bien-être 63: 77% de femmes.

Quelles conclusions en tirez-vous? Vous avez 4 heures. 🤓
#balancetesstat
... Voir plusVoir moins

Voir la suite